Djibouti, du blanc du sel aux monts de l'Est africain

Djibouti est une destination parfaite pour découvrir le continent africain. Vous serez étonné par ces paysages orientaux autour du lac Assal, la plus grande réserve de sel du monde, de la capitale Djibouti, du lac Abbe et de Tadjoura. Huit chaînes de montagnes valent le détour. 


Le lac Assal 

Avant de vous emmener à Djibouti, un petit mot sur les autorisations nécessaires pour se rendre à Djibouti. Les ressortissants français demandent leur visa avant leur départ pour entrer à Djibouti dans tous les cas. Commençons notre visite par le point le plus bas. Vous aimez les plages de sable blanc et les eaux d'un vert émeraude ? Bienvenue dans ce paradis de l'Afrique de l'Est, à 153 mètres d'altitude. Ce lac de 54 km2 se trouve près de Djibouti, au milieu des volcans et de la lave noire volcanique. Les eaux émeraudes étonnent les touristes avec des vastes étendues de sel blanc. Là-bas, il ne faudra pas manquer de faire un détour du côté du volcan Ardoukôba et de son cratère. Il se situe exactement entre le Ghoubbet-el-Kharab et le lac Assal. Il faut compter deux heures de route de Djibouti avec un 4x4. Mais la distance vaut le déplacement pour les beaux clichés que vous ferez tôt le matin ou le soir. 

La capitale de Djibouti 

L'homme y vit depuis le néolithique. Mais ce n'est qu'après la deuxième guerre mondiale que la ville se développe grâce à son port franc. La ville propose de nombreuses curiosités, notamment la mosquée Al-Hamoudi, les très belles arcades mauresques de la place Menelik et le marché central afin de faire des emplettes avec tous les bons produits locaux ou venant de l'Ethiopie, de la Somalie ou du Yémen voisin. Vous pouvez également visiter la cathédrale Notre-Dame du Bon-Pasteur érigée au milieu du 20e siècle. Le soir, les fans de casino passent la nuit à Aden Bay. Les amateurs de plage se retrouvent à Doraleh. Le climat est ici désertique chaud, avec peu de précipitations. 

Le lac Abbe 

C'est un bel exemple de lac salé avec des cheminées calcaires. Il est aussi appelé lac Abhe Bad et se situe à la frontière avec l'Ethiopie. Sa superficie avoisine les 320 km2. L'évaporation de ses eaux salées créent de magnifiques concrétions de sels. Il est peu profond avec une moyenne de 8,6 mètres. Parfois des cheminées ruiniformes dégagent des fumerolles aux odeurs de soufre. On y trouve de nombreuses sources chaudes mais n'y cherchez pas des stations thermales. Le volcan qui le jouxte s'appelle le Dama Ali, au nord-ouest, mais il est endormi. Vous pouvez y admirez les installations des Afars qui vivent à proximité de cette étendue lacustre. Ils élèvent des dromadaires caravaniers, mais aussi des moutons, des ânes et des chèvres. Cet endroit est très sympa pour faire de la photo. Avis aux amateurs. Les photographes animaliers y croisent des flamants roses et des gazelles dorcas. Djibouti est aussi connu pour ses troupeaux de gazelles, des antilopes, des dikdik et des chacals. Les babouins restent l'espèce la plus proche de l'homme. La prise de vues de phacochères, de hérons ou de pélicans reste aussi facile. 

Tadjourah 

Découvrez ici un patrimoine riche dans des rues anciennes. Cette ville côtière d'un peu moins de 50 000 habitants est composée de belles maisons blanches à la chaux. Elle a inspiré l'écrivain aventurier Henry de Monfried. Le sable y est blanc comme les habitats. Le golfe porte ne même nom que cette ville. C'est le siège du sultanat Afar depuis le XVIe siècle. Vous pouvez y admirer plusieurs mosquées. Le nom de la ville vient de l'arabe "Tagurrah", qui veut dire ville riche en eau. C'est le plus bel endroit pour les amateurs de sylviculture. Les amateurs de marche découvrent le parc national de la forêt de Day, zone naturelle protégée depuis le 6 janvier 1939, près de Djibouti. De nombreux gites permettent d'y passer les nuits. La superficie de 350 hectares regroupe les communes de A Donta, Abaguerra, Airolaf, Ataltali, Datbogou, Douboulou, Gahahada, Guibdalala, Hada, Ilmi Edle, Kimbirre, Mahourre, Mankale, Sefita et Wagara, Le point culminant se situe à 1 782 mètres, dans le massif de Goda. Les arbres qui y poussent sont de quatre espèces comprenant le genévrier d’Afrique (Juniperus procera), le Tarchonanthus camphoratus, l'Olea africana et le buis d'Hildebrandt (Buxus hildebrandtii).  Une découverte environnementale intéressante. 

Lisez aussi

https://www.gite-jura-animation.com/djibouti.php

https://www.abbaye-belval.com/aller-au-djibouti-comment-reussir-son-voyage/
https://www.cyclo-tourisme.org/djibouti-corne-afrique

https://www.vosgesnaturepeche.fr/djibouti.htm




Votre site immobilier gratuit pour les professionnels et les particuliers : location vacances Crédit immobilier, annuaire immobilier partenaire du site d'annonces L&V location vacances